Initiatives

Des progrès attendus en matière de normalisation

 

Depuis sa création, le SAMT  s'efforce de diffuser le plus largement les  connaissances techniques validées touchant à l'emploi des accessoires manufacturés de toiture.

Répondre aux nouvelles exigences

Soucieux d'apporter aux utilisateurs des garanties supplémentaires concernant les  spécifications et les conditions de mise en œuvre des accessoires manufacturés de toiture les membres du SAMT ont décidé de soumettre progressivement leurs procédés à l'évaluation afin de:

définir des normes,

et des règles de mise en œuvre cohérente avec celles en vigueur pour les travaux de couverture, encadrés par les DTU des séries 40.1 et 40.2.

Dans cette perspective, le SAMT a ouvert en 2004 un ambitieux chantier d'homologation.

 

Un programme d'homologation ambitieux

L'homologation est une procédure volontaire d'évaluation de produits dont la valeur d’usage est attestée et qui ont vocation à entrer dans la catégorie des techniques traditionnelles régie par les DTU.

La Commission Technique du SAMT, en charge de cette démarche, a décidé de segmenter son programme de travail par famille de produits, en commençant par les closoirs.

A cet effet, le Groupe de Travail spécialisé du SAMT (GT Closoirs) mène depuis 2006 toutes les opérations préalables à l'homologation de cette catégorie d'accessoires :

la rédaction du projet de référentiel ;
la définition des méthodes d’essais ;
la conduite des campagnes d’essais "pluie et vent" et "capacité de ventilation" ;
la pré-classification selon les performances ;
la transmission du projet au Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB).

A l'issue de cette phase préparatoire, le SAMT finalisera les premières homologations, sous l'égide du CSTB.

 

Une large reconnaissance

Ce programme, mené en étroite collaboration avec  les professionnels de la couverture représentés par l'UNPC, permettra, à terme, de produire des homologations d’autres AMT.

Grâce aux contributions du Centre Technique de Matériaux Naturels de Construction (CTMNC) et du CSTB , les référentiels bénéficieront d'une large reconnaissance.